Les années avaient déjà laissé leurs traces lorsqu’elle est arrivée dans sa vie.

Fátima LeitãoDes marques invisibles, qu’elle pouvait distinguer, sans en connaître l’aspect, ni les raisons. L’amour était pourtant bien là, sous une forme maladroite, imparfaite et inachevé, dû sans doute au manque de maturité, et une perception erronée de ce qu’était l’amour. Lui voyait sans doute plus claire et plus juste. Elle pensait qu’aimer c’était être triste loin de la personne chérie, c’était être jalouse… elle était pleine de doutes, et se faisait des films… elle pensait qu’il fallait faire culpabiliser l’autre pour se sentir aimé, elle était capricieuse de désir. Superficielle.
Aujourd’hui la vie lui a appris que l’amour, c’est la liberté de l’autre, son indépendance, et le respect de son espace et de son esprit, qu’il n’y a rien a imposer, ni a faire subir. C’est être présent lorsqu’il faut, et que la distance et l’absence n’efface rien, car le silence n’est jamais vide, si l’oubli ne l’atteint pas. Que reste de tout ça; de son coté une immense richesse qu’elle a apprise avec lui, mais n’en avait pas conscience. Il reste le regret de ne pas avoir su percevoir tout cela. Sans doute trop tôt pour elle, mais son évolution devait en passer par là. Même si quelque chose c’est perdu et brisé en route, de l’autre coté, de celui qui malgré lui a laissé sa trace, une marque qui n’est pas une blessure bien au contraire, mais une profonde gratitude éternelle. Mais la crainte de l’avoir blessé, lui fait verser parfois quelques larmes… et le temps passe, la vie continue au delà de cette parenthèse, qui renferme des bonheurs et des malentendus. Aujourd’hui, riche de ce passage dans son existence, même invisible, elle l’aime d’une autre façon. Comme quelqu’un qui a beaucoup compté dans sa vie, quelqu’un qui l’a empêché de continuer dans l’erreur, et forger sa façon de penser… Même si de l’autre coté tout c’est effacé…. Elle, il lui reste quelques traces que d’autre peuvent voir ou écouter, comme la Traviata, deux ou trois livres, qu’elle conserve précieusement et quelques photos également. Il lui reste quelqu’un qu’elle n’oubliera jamais… Même si de l’autre coté tout c’est effacé…
Fátima Leitão